Compte-rendu : Le 10 km de Rambouillet 2015

Après le semi de Rambouillet, place au 10 km de Rambouillet : la célèbre Ramboli-ten qui s’est déroulée le 26 avril dernier ! Je remercie d’ailleurs les organisateurs Rambouillet Sports de m’avoir offert le dossard pour courir cette course JC’était ma première course officielle sur cette distance et j’ai pris le départ avec le président de mon club de Gymnastique Rythmique dans lequel j’entraîne toujours.

J’ai tiré certains enseignements de mes erreurs passées et j’avais pris ce jour-là un petit-déjeuner raisonnable 2 bonnes heures avant de prendre le départ : une brioche avec du miel. Suffisamment pour l’énergie mais pas trop pour ne pas avoir l’estomac trop lourd.

  

Concernant ma tenue, j’avais opté pour un collant + tshirt et mes running Asics.

 
La météo n’était malheureusement pas au rendez-vous avec des températures assez basses et une pluie fine à l’arrivée.

N’ayant pas de temps de référence sur cette distance, je voulais simplement faire le maximum tout en tenant sur la durée.

J’ai couru accompagnée tout du long et mon président n’aimant pas forcément courir seul a tenu la conversation pendant la course entière. Faire une course officielle tout en discutant… voilà quelque chose que je n’avais jamais fait ! Certes c’est passé très vite mais je sais que j’aurai bien évidemment pu me donner encore plus sans parler ;-p

L’avantage est la gestion de la respiration et surtout de l’expiration en parlant, et le mental qui suit plus facilement en courant à deux. Sa foulée m’a porté pour me permettre d’être sûrement plus régulière et de garder un bon rythme.

Je ne regrette absolument pas le déroulé de la course. Le parcours était superbe dans le parc du château de Rambouillet et les sensations plutôt bonnes.

A l’arrivée, toujours cette petite accélération qui cette fois, avait pour objectif de passer sous la barre des 1h ! Chose faite puisque nous terminons la course à deux en 57’.

Niveau organisation, rien à redire puisque tout était très bien organisé. Très chouette t-shirt et belle rose pour les filles !

 
Prochaine course : Le 10 km de Strasbourg !

Compte-rendu : le semi-marathon de Rambouillet 2015

Trop peu de mises à jour sur mon blog depuis quelques mois… Il est temps de s’y remettre! Explications à cela : gros changement professionnel avec surtout une organisation millimétrée entre mon nouveau boulot à Strasbourg la semaine et mes retours chez moi chaque week-end…Il est donc largement temps de vous faire mon compte-rendu du semi-marathon de Rambouillet qui s’est déroulé le 8 mars dernier… déjà !

Ce semi-marathon me tenait vraiment à cœur. D’une part car il avait lieu dans ma ville « natale », celle où j’ai grandi :-). D’autre part car c’était mon deuxième semi et je n’avais pas atteint mon objectif la première fois au semi de Lyon à savoir passer sous les deux heures.
  
Il est vrai que j’appréhendai mon premier semi et j’ai eu le sentiment de faire une préparation en demi-teinte : pas de sorties longues, pas de fractionné… Dur dur d’être performante dans ces conditions surtout pour une première fois.

J’avais donc décidé de retenter l’expérience et me montrai motivée dès mes premiers entraînements. Malheureusement la préparation pendant l’hiver, le manque de motivation à courir seule et toujours pas de fractionné ne m’a pas aidé…

J’ai récupéré mon dossard la veille et me suis donc rendue le jour J une bonne heure avant histoire de me garer tranquillement et de me préparer dans le SAS de départ. La course était très bien organisé avec un prime un superbe temps pour un mois de Mars !

Concernant ma course, j’appréhendai le tracé car il commençait par une descente puis un bout sur route pavée. S’en suivait ensuite une sacrée côté à partir du 4ème jusqu’au 5ème km. Entre le 6ème et le 12ème nous avons couru en forêt et la fraîcheur était appréciable! D’autant plus appréciable que j’ai eu la bonne idée de courir en jambes et manches longues. Grosse erreur vu la météo et le nombre de km qu’il me restait à parcourir ! La fraîcheur de la partie de course en forêt m’a fait du bien. Mais au 12ème km j’étais assoiffée!

J’attendais avec impatience le ravitaillement du 12ème pour boire un peu. Là les choses se sont corsées car boire au gobelet, c’est quelque chose que je ne maîtrise pas du tout! Après en avoir mis la moitié à côté, je continuais ma course toujours avec cette sensation de soif.

Au 16ème km, mes jambes étaient lourdes comme des troncs d’arbre… J’ai vite regretté de m’être habillée comme ça, de ne pas m’être assez hydratée, de ne pas avoir de sorties longues dans les jambes… Grrr

La fin de la course était évidemment la plus dure partie. Mentalement, car mon corps ne répondait plus, et surtout parce que la ligne droite finale me semblait interminable et je n’en voyais pas le bout.

J’ai enfin franchi la ligne d’arrivée, en arrivant tout de même à accélérer pour le finish pour me donner bonne conscience mais je sais que le chrono n’y est pas… Verdict : 2h07. J’ai amélioré mon temps de 4 minutes. Bon… Déçue…

Mon bilan est assez négatif. Je n’ai vraiment pas su gérer cette course malgré les bonnes sensations jusqu’au 14 ème km. En grande partie du à ma préparation le jour J : mauvaise tenue, mauvaise hydratation, pas de petit-déjeuner le matin. Je suis une adepte des sessions running à jeun par le sentiment de légèreté que je peux sentir. J’ai voulu faire de même avec le semi en me disant qu’il ne fallait pas que je perturbe mes habitudes. Je comptais sur les ravitos pour me donner de l’énergie avec notamment des raisins secs tous les 5 km.

Encore une erreur de débutante surtout sur cette distance! Bref, vous l’aurez compris : j’avais tout faux 😦

Cette course m’a permis de poser les bases : une préparation en amont ne sert à rien si je suis à côté de la plaque le jour de la course. Qui plus est, s’inscrire à un semi sans entraînements adéquats est encore une perte de temps…

Compte-tenu de mes disponibilités pour courir et de mes capacités, j’ai décidé de faire une pause sur la distance semi tant que je ne suis pas plus régulière !

  
Prochaine course : Le 10 km de Rambouillet !